Imprimer la page Retour

WebForm
Au regard de la demande des marchés en constante hausse depuis quatre années et afin de garantir à ses négociants et viticulteurs une vision à long terme sur leurs besoins de production, la filière Cognac a fixé collectivement le niveau de production à atteindre pour les récoltes 2019 et 2020, à 922 411 hl AP en 2019 et 950 242 hl AP en 2020. Elle entérine l’augmentation du volume total pouvant être mis en réserve climatique de 7 hl AP/ha à 10 hl AP/ha.
Pour accompagner sa croissance et donner une vision à plus long terme, la filière cognac annonce désormais ses besoins de production à deux ans
28/05/2019

Afin de s’assurer de la meilleure adéquation entre les volumes de vins distillés et les besoins des marchés, la filière Cognac déterminera son rendement annuel en deux temps, avec :
  • la validation d’un besoin en production, pour la récolte 2019, de 922 411 hl AP – prenant en compte les éléments prévisionnels du Business Plan Cognac - avec une proposition d'un rendement annuel cognac minimum 2019 à hauteur de 11,77 hl AP/ha ;
  • un réajustement de ce rendement en septembre 2019 à l'aune des derniers éléments prévisionnels de récolte fournis par la Station Viticole du BNIC.

Avec des besoins en production pour 2020 aujourd’hui estimés à hauteur de 950 242 hl AP, le rendement annuel cognac minimum 2020 est aujourd’hui fixé à un niveau de 12,00 hl AP/ha. Ce niveau sera réajusté en septembre 2020, à l’aune des prévisions de récolte. L’anticipation et le partage, une année à l’avance, du besoin en production Cognac assurent aux opérateurs de la filière une visibilité accrue sur les perspectives de développement à venir.

La démarche de détermination du rendement annuel Cognac pour les récoltes 2019 et 2020, a été fixée par le BNIC et son ODG le 28 mai 2019, à l’issue d’une décision unanime et collective des familles de la viticulture et du négoce.

Ces réunions ont par ailleurs été l’occasion d’entériner l’augmentation du volume total pouvant être mis en réserve climatique de 7 hl AP/ha à 10 hl AP/ha. Cette décision permettra aux opérateurs d’accroître leur potentiel d’eaux-de-vie mises en réserve climatique les années de récolte importante et ainsi de faire face au déficit de rendement les années à aléas.

La validation du rendement 2019 interviendra en septembre, après que le BNIC, sa section ODG* puis le Comité Régional INAO** aient entériné son niveau de manière définitive.

L’outil Business Plan permet également, en regard de la détermination du rendement annuel cognac, d’évaluer le niveau de plantations nouvelles nécessaires pour répondre aux besoins de la filière pour le développement de ses marchés.

Les prévisions du Business Plan Cognac donnent un niveau de plantations nouvelles à hauteur de 3 398 ha pour chacune des années 2020 et 2021.

La détermination du niveau des autorisations de plantations nouvelles s’inscrira dans le cadre des discussions avec les instances régionales (Fédération des interprofessions du bassin viticole Charentes-Cognac et Conseil de Bassin viticole Charentes-Cognac) et nationales (Conseil Spécialisé Vins de FranceAgriMer et Commission Permanente INAO), en lien avec les autres régions viticoles françaises.


*ODG : Organisme de Défense et de Gestion qui a pour mission d’élaborer et de gérer le cahier des charges d’un produit.

**INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) : établissement public en charge du dispositif français des signes officiels d'identification de la qualité et de l'origine (AOC/ AOP, ...)




CONTACT PRESSE
Flora Clément
Tél. +33(0)5 45 35 60 25
fclement@bnic.fr

 

Imprimer la page Retour