Imprimer la page Retour

WebForm
Pour la quatrième année consécutive, les expéditions de cognac poursuivent leur croissance atteignant une nouvelle fois leur plus haut niveau en volume et en valeur. Ces résultats sont à mettre en regard avec la très belle récolte 2018.
Des expéditions toujours en croissance en 2018 pour le cognac
14/01/2019

Communiqué de presse du BNIC le 14 janvier 2019

Exporté à près de 98%, le cognac confirme son développement sur ses marchés en 2018, avec des expéditions en croissance de plus de 3% en volume et près de 2% en valeur. Au total, ce sont ainsi 204,2 millions de bouteilles qui ont été expédiées cette année, pour un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros départ Cognac.


UNE DYNAMIQUE FAVORABLE AU COGNAC, TIRÉE PAR LES ZONES ALENA ET EXTRÊME-ORIENT

Avec 90,6 millions de bouteilles expédiées en 2018, soit une croissance de 5,2% en volume et de 0,7% en valeur, l’ALENA(1) continue sa progression (44,4% des expéditions). Les États-Unis confortent dans ce cadre leur place de leader et portent cette dynamique avec 87,4 millions de bouteilles expédiées en 2018.

Sur la même période, les expéditions vers l’Extrême-Orient avec 60,1 millions de bouteilles expédiées (+ 5,6% en volume et + 3,7% en valeur) confirment le développement de la zone (29,4% des expéditions). Les expéditions vers le marché chinois portent ces bons résultats, même si on note un léger ralentissement au cours du second semestre.

Plus contrastées, les expéditions en Europe(2) sont en repli avec - 5,3% en volume et - 2,2% en valeur, soit un total de plus de 39,4 millions de bouteilles. Cette baisse est notamment liée au contexte économique difficile sur certains marchés de la zone.


UN POTENTIEL DE DÉVELOPPEMENT TOUJOURS IMPORTANT SUR LE RESTE DU MONDE

La progression des expéditions sur des zones à fort potentiel (Afrique du Sud, Vietnam, Caraïbes(3)) se poursuit une nouvelle fois en 2018 tant en volume (+ 10,4%) qu’en valeur (+ 7,1%). Additionnées, ces nouvelles zones d’opportunité représentent 6,9% des volumes globaux expédiés, soit 14,1 millions de bouteilles.


DES EXPÉDITIONS EN CROISSANCE POUR L’ENSEMBLE DES CATÉGORIES VS, VSOP ET QUALITÉS VIEILLES

Les expéditions des qualités VS(4) (moitié des expéditions de cognac) et VSOP(5) (près de 40% des expéditions) progressent en volume, respectivement + 2,6% et + 3,5% et se stabilisent en valeur (stable et - 0,3%).

Représentant 11,5% des expéditions, les qualités vieilles connaissent une belle croissance en 2018 avec une hausse de 7,5% en volume et 6,3% en valeur.


UNE TRÈS BELLE RÉCOLTE 2018 POUR ACCOMPAGNER L’ESSOR DES MARCHÉS

Avec un rendement de 126,8 hl Vol/ha pour la récolte 2018 (contre 88,95 hl Vol/ha pour la précédente récolte) soit un rendement en alcool pur de 13,06 hl AP/ha, la production mise sous bois(6) devrait être comprise entre 970 et 980 K hl AP(7).

Ce niveau de production serait supérieur aux objectifs du Business Plan qui prévoyait une production mise sous bois de 902 K hl AP pour la région, permettant ainsi d’améliorer un niveau de stock jugé trop bas aujourd’hui pour les professionnels.

Alors que la croissance des expéditions au cours de l’année confirme les prévisions annoncées par les professionnels dans le cadre de leur Business Plan, Patrick Raguenaud, président du Bureau National Interprofessionnel du Cognac indique que « les professionnels demeurent confiants dans leurs perspectives à venir et se projettent avec ambition et clairvoyance, en s’assurant de la bonne adéquation entre les besoins de leurs marchés et le niveau de leur production ».



(1) Accord de libre-échange Nord-américain (ALENA), signé entre le Canada, les États-Unis et le Mexique en janvier 1994.
(2) Continent européen.
(3) Antigua et Barbuda, Saint-Martin, Aruba, Bahamas, La Barbade, Îles Caïmans, Îles Turques, Cuba, République dominicaine, Grenade, Saint-Barthélémy, Haïti, Îles Vierges, Jamaïque, Montserrat, Saint-Christophe-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, Trinidad et Tobago.
(4)Very Special.
(5)Very Superior Old Pale.
(6) Récolte diminuée des pertes de distillation, des constitutions de réserve climatique, et enrichie des sorties de reserve climatique.
(7) Pour rappel, le rendement annuel Cognac pour la récolte 2018 est de 14,64 hl AP par hectare.




Contact, renseignements
CHALAS
BNIC - Pôle Communication
+33 (0)5 45 35 60 24
mchalas@bnic.fr

 

Imprimer la page Retour