Rôle et missions du BNIC
Imprimer la page Retour
Développer le Cognac, représenter et défendre les intérêts collectifs des professionnels, telle est la vocation du Bureau National Interprofessionnel du Cognac....
Un peu d'histoire...
Vers 1875 apparaît en Charente le phylloxéra. Il va détruire la plus grande partie du vignoble, qui ne recouvre plus alors que 40 000 hectares en 1893. Ce drame va donner naissance en 1888 au Comité de Viticulture, suivi de la Station Viticole en 1892. De nombreuses années d’efforts et de patience seront nécessaires pour remettre à flot l’économie de la région.

Le 1er mai 1909, la zone géographique de production du Cognac est délimitée. Puis, dès 1936, le Cognac est reconnu comme Appellation d'Origine Contrôlée.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le bureau de répartition des vins et eaux-de-vie est créé afin de préserver le stock de Cognac. À la Libération, en 1946, il est remplacé par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC), auquel est rattachée la Station Viticole en 1948.
Tous les stades de l’élaboration du Cognac sont désormais soumis à une réglementation destinée à protéger le produit dont la notoriété s’affirme de plus en plus.



À voir aussi
  • L'histoire du Cognac

  • 100 ans de reconnaissance officielle du Cognac



  • Imprimer la page Retour